Pollutions, embouteillages… quelles solutions pour Meyzieu et l’Est Lyonnais ?

Notre ville en lien avec la Métropole, la région et l’Europe
Infrastructures de transport dans l’Est Lyonnais

La situation géographique de Meyzieu dans la plaine de l’Est lyonnais se trouve au centre d’un nœud de communication métropolitain et européen : axes routiers et autoroutiers Est-Ouest de pénétrantes dans Lyon, tramway T3 et Rhônexpress, Rocade Est, A42, A43 et A432, sans oublier les aéroports et le TGV.

Toutes ces infrastructures de déplacement sont à la fois une chance qui rend notre ville attractive pour des entreprises et les nouveaux habitants, dont beaucoup arrivent de communes proches, mais elles créent aussi de nombreuses nuisances : embouteillages fréquents, qualité de l’air de plus en plus dégradée, nuisances sonores, stress… Tout cela dégrade nos conditions de vie et notre santé.

Que pouvons-nous faire au niveau municipal pour améliorer la situation ?

En priorité, il faut établir un diagnostic précis des nuisances en installant des capteurs (NOX, particules fines, bruit, circulation…) dans chaque école et dans les différents quartiers.

Pollution en Dioxyde d’azote sur Meyzieu (moyenne 2018)

Nous pourrons ensuite :

  • Agir rapidement sur ce qui relève de la compétence municipale : la cour de l’école du Grand Large, l’embouteillage biquotidien à Meyzieu Gare, les feux de circulation inutiles, la desserte des écoles et des collèges…
  • Grâce au soutien des habitants, porter des revendications auprès de la métropole, de la région et de l’État et combattre les décisions prises sans considération des impacts sur le quotidien des majolans : l’extension du centre commercial Leclerc, le développement des activités autour du Grand Stade, les conséquences du déclassement A6/A7 sur le trafic de la Rocade Est, le projet de vélodrome de Laurent Wauquiez et Christophe Quiniou… L’Est Lyonnais ne doit plus être le déversoir des problèmes de la ville-centre !
Embouteillages sur Meyzieu en heure de pointe

Mais si l’on veut que l’action au niveau municipal ne soit pas qu’une goutte d’eau dans
l’océan, il faut aussi s’interroger et agir à l’échelle nationale, européenne. Les choix économiques de production, de transport, de consommation conditionnent
l’essentiel des politiques environnementales.
C’est pourquoi notre liste défend une écologie politique et de gauche.

Un seul exemple : le géant Amazon qui génère des transports coûteux en énergies polluantes, des zones logistiques d’entrepôts dévoreurs d’espaces, des emplois précaires, pénibles voués à disparaître grâce à la robotisation. Qui plus est, Amazon est très friand de défiscalisation pour éviter de contribuer par l’impôt aux infrastructures qu’elle utilise.

La construction annoncée d’un méga entrepôt Amazon près de l’aéroport Saint-Exupéry nous inquiète au plus au point quant à son impact sur le trafic des camions sur la Rocade Est.

Le futur méga-entrepôt Amazon près de l’aéroport Saint-Exupéry