Projet de vélodrome couvert : qui va l’utiliser et qui va payer ?

Christophe Quiniou a annoncé le 12 février dernier avec Laurent Wauquiez la construction d’un vélodrome couvert à Meyzieu à échéance 2024. Cet équipement prévu en lien avec l’arrivée du futur lycée public Arnaud BELTRAME, attendait depuis deux ans dans les cartons du Conseil Régional pour subitement être réactivé à un mois des élections municipales. Même si nous n’en sommes aujourd’hui qu’au stade des annonces, cette nouvelle infrastructure, si elle voyait le jour, aurait de lourdes conséquences sur le quotidien des Majolanes et des Majolans notamment en matière de circulation, de nuisances.

Le projet en détail

Une piste de cyclisme de 250 m couverte et une piste d’athlétisme qui serait situées en lieu et place de l’actuel stade de foot, d’athlétisme, de basket et de bicross qui jouxtent le collège Olivier de Serres et l’école maternelle et primaire Jules Ferry et qui sont aujourd’hui utilisés par celles-ci et en accès libre pour les jeunes et habitants du quartier.

Une absence totale de transparence et de démocratie
  • Un projet caché aux yeux des Majolans depuis 2 ans alors que la 1ère étude a été réalisée en mars 2018
  • Une absence de concertation préalable auprès de l’ensemble des Majolans, des habitants du quartier et des élus municipaux
  • Une décision sans avis de la Métropole Lyonnaise et de l’Etat qui seraient les premiers financeurs
  • Aucune inscription budgétaire dans le plan pluriannuel d’investissement de la commune d’ici à 2022.
L’impact sur le quartier et la circulation

L’emplacement prévu dans un secteur pavillonnaire est tout sauf judicieux car mal desservi avec un seul accès par le chemin de Pommier déjà largement saturé le matin et en fin d’après-midi. L’implantation d’une telle infrastructure conduirait inévitablement à l’accroissement des embouteillages et donc de la pollution dans ce secteur, sans parler des nuisances sonores générées lors des grands événements sportifs.

Les habitants du quartier disposent aujourd’hui librement de ces équipements. Demain, une telle infrastructure ne sera accessible qu’à une infime minorité de Majolans et sans doute de manière payante. Les terrains de basket disparaîtraient également. Alors qu’il suffirait de rénover l’ensemble des installations existantes accessibles au plus grand nombre.

Construction, entretien… qui paiera la facture ?

Messieurs QUINIOU et WAUQUIEZ évoquent le chiffre de 25 millions d’€ qui serait assumé à 1/3 par la Région, 1/3 par l’Etat et 1/3 par la Métropole/Commune mais sans aucune garantie de financement des uns et des autres car aucun engagement n’a été pris.

Les 4 structures équivalentes installées en France à l’heure actuelle sont toutes structurellement déficitaires (de l’ordre de 500 000 € à 850 000 € /an en moyenne). Qui comblera ce déficit chaque année sinon la municipalité et donc les habitants de Meyzieu ?

Dans la moitié des cas, la gestion de ce type d’installation est confiée à un délégataire privé. Dans tous les cas l’accès aux installations est payant.

A qui s’adresse ce projet ?

Le cyclisme sur piste ne totalise que 4 200 pratiquants à l’échelle nationale sur 120 000 licenciés à la Fédération Française de cyclisme.

Ces cyclistes d’élite disposent en France d’une centaine de pistes ou anneaux de vitesse répartis sur l’ensemble du territoire national dont une à Lyon.

Il n’existe à notre connaissance aucun club, ni pratiquant de cyclisme sur piste à Meyzieu. Alors pourquoi le choix de Meyzieu ? Une piste existe déjà dans la Métropole Lyonnaise au Parc de la tête d’Or. Pourquoi celle-ci n’est pas rénovée et couverte ?

Correspond-il aux besoins des Majolans ?

Beaucoup d’installations sportives à Meyzieu sont aujourd’hui obsolètes ou vieillissantes (gymnases et stades). Nous pensons notamment aux installations des Servizières (Stade et gymnase) et de Pommier (stade et terrain de Basket).

La nouvelle équipe municipale aura donc la responsabilité d’engager un vaste programme de rénovation et d’investissement pour répondre aux besoins croissants dans ce domaine. Un nouveau gymnase multisport devra être construit (en dehors de celui du nouveau lycée).

Les 25 Millions d’€ prévus dans le cadre du projet de vélodrome permettrait largement de couvrir l’ensemble des besoins et de construire de nouveaux équipements adaptés au plus grand nombre.

Quels projets notre liste propose-elle ?
Notre équipe à l’emplacement du futur vélodrome

Alors, plutôt que de soutenir un projet de prestige, démesuré et déconnecté des besoins des Majolanes et des Majolans, nous proposons en priorité :

  • De rénover et de construire de nouvelles écoles (reconstruction urgente de la Jacquière) et de nouveaux espaces d’accueil, de la petite enfance aux séniors
  • De créer de nouveaux lieux de partage et de loisirs pour chaque quartier, accessibles à toutes et tous
  • D’investir dans la rénovation énergétique des bâtiments communaux et la transformation du centre-ville
  • D’accélérer la mise en chantier des équipements nécessaires : école, centre de santé, conservatoire de musique, MJC…